Cancer de la peau et Dermatologie Chirurgicale

 

La peau est l’organe le plus volumineux du corps. Cet organe est sujet à de nombreux cancers de différents types, partageant un facteur de risque commun : l’exposition solaire.

En dehors de l’exposition solaire, d’autres facteurs influencent la survenue de ces cancers, tel que l’hérédité et l’existence d’une peau plus ou moins a risque. Il s’agit de ce que l’on nomme « phototype ». Ce terme désigne le caractère plus ou moins pigmenté de la peau de l’individu, et donc sa sensibilité plus ou moins importante aux radiations solaires.

Ces cancers se différencient par la nature de la cellule initialement concernée. On différencie donc les cancers affectant les cellules productrices de mélanine (pigment cutané), il s’agit des mélanomes, des cancers touchant les cellules épithéliales (cellules du revêtement cutané), il s’agit des carcinomes épidermoides (ou spinocellulaire) et des carcinomes basocellulaires.

Le visage étant une zone particulièrement exposée aux radiations solaires, il s’agit d’une localisation fréquente des cancers cutanés.

La prise en charge de ses cancers est à la fois médical et chirurgical. Le dermatologue assure le diagnostic de ses lésions mais également le suivi après chirurgie, pour rechercher une récurrence ou une nouvelle localisation.

Le rôle du chirurgien est également fondamental. Le traitement chirurgical de ces cancers est une étape fondamentale, aux impératifs carcinologiques mais également fonctionnel et esthétique.

En effet, si cette chirurgie est indispensable, elle n’en est pas moins dénuée de risques en ce qui concerne l’esthétique et la fonction du visage.

Le chirurgien aura donc un rôle fondamental qui devra allier des mesures radicales pour le traitement du cancer mais également une prise en charge réfléchie et adaptée à chaque patient et à chaque localisation.

En effet, si la chirurgie qui consiste à retirer l’ensemble de la lésion avec des marges de sécurité traite dans la plupart des cas le cancer, le risque de séquelles existe, surtout au niveau du visage.

Ceci est la principale justification au fait que cette chirurgie doit être réservée à un chirurgien qualifié, comprenant les impératifs carcinologiques de l’exérése mais étant également rodé aux techniques de reconstruction pour limiter la rancon cicatricielle.

Retrouvez-nous

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

@2016 "Raconte Moi Un Visage"